FAQ sur les masques | Tout sur les masques de protection

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, tous les Suisses ont été obligés d’acheter des masques, ne serait-ce que pour répondre aux exigences nationales de port obligatoire du masque. Mais quels types de masques existe-t-il et quels masques offrent la meilleure protection? Quels modèles protègent le porteur lui-même et quels types de masques ne protègent que l’environnement? Nous avons compilé les questions et réponses les plus importantes pour vous dans notre FAQ sur les masques:

Acheter des masques de protection

Le port de masque en public sert avant tout à protéger les autres personnes. Si tout le monde respecte l’exigence de port du masque, la propagation du coronavirus peut être ralentie, même si les masques ne peuvent jamais offrir une protection à 100%.

En Suisse, les personnes de plus de 12 ans ont l’obligation de porter un masque dans les transports publics. Cette mesure s’applique donc dans les tramways, les bus, les trains, les téléphériques et aussi les avions. Elle ne s’applique pas aux remontées mécaniques et aux télésièges. Dans de nombreux cantons de Suisse, il existe également une obligation de port du masque dans les magasins, les centres commerciaux et les marchés.

Les masques doivent toujours être portés lorsque la distance minimale de 1,5 mètre par rapport aux autres personnes ne peut être respectée et qu’il n’existe pas de protection physique par ex. absence d’une paroi en plexiglas.

On peut distinguer grossièrement les masques de protection hygiéniques, également appelés masques médicaux, masques chirurgicaux ou masques faciaux, et les masques respiratoires:

Les masques d’hygiène sont généralement constitués d’un non-tissé multicouche et sont conçus pour protéger l’environnement d’un éventuel vecteur infecté. Les masques de protection hygiéniques sont les masques les plus vendus en Suisse. Avec leur surface bleue, ils façonnent l’image des personnes qui empruntent les transports publics pour leurs trajets travail/domicile. À l’exception des masques en tissu fabriqués industriellement, les masques d’hygiène sont uniquement destinés à un usage unique.

Les masques de protection respiratoire (FFP2 – FFP3) sont pour la plupart entièrement constitués d’un matériau filtrant et, contrairement aux masques d’hygiène, sont conçus pour protéger le porteur des substances toxiques, de la poussière, des bactéries et des virus. Ils sont utilisés sur les chantiers, dans les entreprises industrielles, dans les mines, mais aussi dans le secteur de la santé. Les masques de protection respiratoire sont le bon choix pour les groupes à risque et le personnel hospitalier, car ils minimisent le risque d’infection pour l’utilisateur.

Les masques en tissu (masques communautaires) sont testés de manière globale en ce qui concerne le confort, les matériaux et la protection. Le label offre à la population suisse une orientation sur le marché des masques textiles. En outre, il offre une sécurité basée sur les recommandations du groupe de travail scientifique national suisse sur le COVID-19, la «Swiss National COVID-19 Science Task Force».

Les masques textiles faits maison, les écharpes ou les foulards n’offrent pas de protection contre l’infection par le virus du COVID-19, ni pour le porteur ni pour l’environnement.

Un masque doit couvrir complètement la bouche et le nez, sous peine de compromettre son efficacité. Toujours désinfecter ou se laver soigneusement les mains avant de mettre ou de retirer le masque. Dans la mesure du possible, le masque ne doit pas être touché pendant qu’il est porté. Les masques d’hygiène sont des produits à usage unique et doivent être jetés à la poubelle après avoir été utilisés une seule fois.

Comment porte-t-on un masque de protection?

Se laver les mains avec du savon ou un désinfectant.

Tenez le masque par les brides pour les oreilles, placez-le sur votre visage et placez les brides derrière vos oreilles.

Ajustez la barrette métallique à la forme du nez en exerçant une légère pression sur celle-ci.

Tirez le bas du masque sur votre bouche et votre menton.

Ne touchez pas la face avant du masque lorsque vous le portez.

Si un masque en tissu ou un masque médical est utilisé plusieurs fois parce qu’il n’a été utilisé que pendant une courte période, assurez-vous que vos mains sont bien désinfectées ou lavées avant et après l’utilisation du masque de protection.

Si possible, le masque doit être suspendu librement à un crochet pour qu’il puisse sécher. Alternativement, le masque peut également être stocké dans un sac en papier ou dans une enveloppe. Le plastique est moins approprié car le masque ne peut pas sécher suffisamment.

Cela dépend beaucoup du type de masque de protection. Les masques d’hygiène normaux ne peuvent être portés que pendant 1 à 2 heures, car l’humidité de l’air que nous respirons est transférée au masque. Plus un masque est humide, moins il sera protecteur. • 1h = masque d’hygiène non médical • 1-4h = masque d’hygiène médical de type I • 8h = masque d’hygiène médical de type IIR • <9h = masques FFP

Les masques de protection peuvent être jetés avec les ordures ménagères normales. En déplacement, il convient d’utiliser des sites publics d’élimination des déchets.

Les masques d’hygiène ne peuvent pas être lavés et ne peuvent être utilisés qu’une seule fois. Les masques en tissu peuvent être lavés conformément aux informations du fabricant à condition d’être destinés à un usage multiple.

Oui, les barbus peuvent également porter des masques, mais ils doivent s’assurer que le masque recouvre complètement leur bouche et leur nez.